top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBruno Seccia

Séance 50 : Je pose mes limites à mon mental qui ne veut pas que je ressente

Dernière mise à jour : 15 mars 2023






Charline (*) s’interroge sur la source de certains blocages, notamment en rapport avec son corps qui semble dissocié de sa tête. Elle se sent parfois comme « déconnectée de moi-même », comme « quelque chose que je n’ai pas ». Elle sait qu’elle possède de fortes capacités médiumniques qui sont bloquées par son mental et ses doutes. Je perçois lors de l’entretien qu’il y a une réelle peur d’accéder à son obscurité (à son propre savoir).


***

La séance débute dans un endroit connu. Sur la terrasse d’une maison corse. Un beau paysage avec des montagnes, la forêt et la mer au loin. Charline est en paix.


- Y’a-t-il une présence ? : … il y a quelque chose ou quelqu’un qui flotte.

- Pouvez-vous lui demander de se présenter : il semble ne pas vouloir me le dire. C’est une espèce de forme d’être humain qui flotte (une capsule). Je ne sais pas s’il y a une personne à l’intérieur de ce corps (…) comme un petit fantôme, il n’arrive pas à communiquer.

- Je lui propose d’aller vers lui : je tente de m’approcher. C’est bizarre, il est devenu tout petit. Il y a toujours la capsule qui a la forme d’un être humain et le petit fantôme à côté.

- Demandez-lui de ressentir une émotion au niveau de son corps (capsule) : il me montre la capsule, quelqu’un qui essaie d’en sortir, il n’y arrive pas.


Je propose à Charline de ressentir dans un endroit de son corps (elle choisit le ventre) : non, je ne ressens pas. Le petit fantôme me dit que c’est ma tête, mon mental [Rire] Je demande pourquoi : mon grand-père m’a rejoint, il est à côté de moi et il se fout de moi.

- Demandez-lui qu’il vous aide : Il me donne une bille, toute blanche qui brille, ça n’a ni queue ni tête (le mental revient) … c’est une boule blanche d’énergie.


Longue intervention de Bruno afin d’utiliser cette boule d’énergie (dans le ventre) pour aider Charline à ressentir des émotions dans son corps : Non, je ne ressens pas.


Charline me dit dans la capsule : on me fait coucou.

- A-t-il besoin d’aide ? Non c’est moi qu’il veut aider.

- Est-ce qu’il peut vous aider à ressentir ? : mon épaule bouge (sursaut) et je ressens de la chaleur dans le visage.

- Peut-il vous faire ressentir dans le ventre ? : Il me dit que ce n’est pas possible dans le ventre. J’ai une sensation dans le bras.

- A-t-il un message pour vous ? : Il a du mal à communiquer. Je me sens bien.


Je suggère de ressentir au niveau du cœur : petit sursaut, sensation dans le bras gauche et tous les membres.


Il y a un petit bonhomme, en forme de boule rouge, qui me fait une grimace. Il me dit : arrête de ressentir. Il n’est pas content, il s’excite. C’est n’importe quoi, on dirait un dessin animé…


- Je lui propose de poser ses limites à ce personnage et de lui exprimer son souhait de ressentir ses propres émotions : j’ai mis la boule d’énergie dans la bouche du bonhomme rouge [Rires]


Long silence – J’ai essayé de bercer le petit fantôme qui venu avec le corps me faire un câlin. Il est rentré en moi en s’allongeant, il a intégré mon corps.


***

Charline me dira être un peu frustrée car elle ne comprend pas ce qu’il s’est passé. Sa frustration est probablement liée à son absence partielle de contrôle car son mental tentait de revenir régulièrement.



(*) Le prénom a été modifié


43 vues0 commentaire
bottom of page