top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBruno Seccia

Séance 46 : Faire de la vie un jeu et se laisser irriguer par le mouvement de la vie

Dernière mise à jour : 7 mars 2023







Nous réalisons une deuxième séance avec Dominique (*) apres 6 mois environ. Du mieux depuis, mais avec encore des points bloquants. Dominique me dit que quelque chose se construit en elle avec notamment l’acquisition d’une nouvelle compétence pour ses accompagnements. Des problèmes physiques récents (capsulite, déchirure) qui la questionne sur ce que son corps tente de lui dire. Que comprendre ?


***

Induction ultra courte, Dominique « part » après 2 minutes.


Je suis une étendue d’eau. Ça circule dans toutes les cellules. Je sens que je suis un cours d’eau. Dans la forêt. De la fluidité, du calme, joyeux. Une forêt près de chez moi. Je suis la rivière. Maintenant dans l’antarctique : l’eau d’un océan très profond. Il y a une baleine qui vient vers moi. Elle me pousse à la surface. « tu crois que t’es rien. Mais non je suis là et je te pousse ».


- Que ressens-tu ? La baleine c’est la mère de l’humanité, l’inconscient de la planète.

- Demande-lui de te faire ressentir plus fort cette sensation de confiance : elle me dit que je suis unique.

Je suis sur une plage sur une île du pacifique. Je suis heureuse. Je fais des massages et du soin, c’est normal – je pratique. Elle me montre un grand arbre millénaire. On me recharge.


- Demande-lui un conseil : lâche tout ce qui te rend malheureuse [pleurs] Lâche tout ce qui est lourd, qui n’a plus de sens, ce qui fait du mal à ton corps.


- Quel message ? : tu as du feu partout car tu as besoin d’eau. Je dois aller dans la mer, dans l’océan, dans le vent. Retourner à la piscine, me promener dans la forêt, lâche ton travail. Il faut que j’entende qu’il est possible de vivre ailleurs et autrement.

Grotte sous-marine magnifique. Couleur extraordinaire. Elle recharge mon corps et mon âme. Courant très profond. On me montre comment me réparer.


- Peut-on poser une question sur Sébastien (*) ? Oui.

- Que peux-tu attendre de cette relation ? : Deux choses. Il est là pour me montrer qu’on peut avoir une qualité d’être extraordinaire en ayant rien. Et il est très fatigué, en bout de course (il est un très beau dauphin blanc).

- Que peux-tu faire pour l’aider ? : Il va trouver son chemin. Peut être que ce ne sera pas le nôtre. L’important, c’est qu’il trouve son chemin. Il est hyper heureux. Il retrouve son intuition, il est doué pour le bonheur.


- Comment tu te sens ? : ravie, mais je suis un peu perdue.

- Comment te reconnecter à la joie ? : Jouer ! faire de la vie un jeu. Bouger. Je suis sous l’eau, je vois les cristaux, je vois tout ça, ça me tranquillise. Je suis cette force joyeuse et légère, joueuse. C’est ça ma profondeur. Faut pas que l’angoisse gagne.

On met en place un ancrage (joie)


Je dois être + attentive à moi. Faire du vélo, marcher. Il y a tellement de feu, comme des décharges électriques. Deux positionnements de la vie différents. Se laisser irriguer par le mouvement de la vie. Je ressens des choses dans mon corps que je n’ai jamais ressenti avant.


- Se délester ? : Oui. Ca va se faire, tout seul. C’est lié à l’eau. Je vois une falaise. Pas envie de sauter.

- Pourquoi pas ? C’est dangereux

- Fais-toi confiance : d’accord, je saute. Je me suis fracassée, j’ai mal partout.


Maintenant, répare-toi, guéris-toi toute seule : [Longue période] j’étais un tas de cendres, j’ai ressenti une odeur d’huile essentielle de rose. Comme si les morceaux de mon corps se sont redessinés sous forme de braise. J’étais très surprise. Sébastien est arrivé et il a réchauffé ses mains sur les braises. Il a continué sa route. L’hiver passe, c’est le printemps. Et après j’ai à nouveau un corps humain et j’ai vu les choses différentes.


- Une renaissance ? : Oui. Je suis dans une cuisine. Il y a des amis. On fait des crêpes. Il y a Sébastien qui regarde par la fenêtre dans ma maison. Comme si j’avais l’âge de ma fille et mon fils. « Tu sais comment ça fonctionne. Ne doute pas, ça se met en place. »


Je suis dans un grand triangle, haut lieu spirituel. Je sens l’énergie. Tu as toujours été initiée. Ca me ramène vers ce que je sais. Il y a un trou noir dans le sol. Ne t’inquiète pas, vis les choses.

La baleine s’appelle Nola. Elle a été tout le temps présente. Un dauphin (Sirius) nous suis aussi – il exprime la joie de vivre.


***

«Merci INFINIMENT Bruno pour cette merveilleuse séance qui m'a reconnectée à mes trésors intérieurs»



(*) Les prénoms ont été modifiés


593 vues0 commentaire

コメント


bottom of page