top of page
Rechercher
  • Bruno Seccia

Séance 45 : Réappropriation des savoirs – on m’apprend à ressentir et à me rappeler

Dernière mise à jour : 11 janv.







Linaëlle (*) a une grande ouverture spirituelle et réalise déjà des accompagnements individuels avec le souhait d’en faire son activité principale. Cependant des blocages interviennent régulièrement et lui font prendre conscience de son manque de confiance. Elle a besoin de comprendre d’où vient cette peur de perdre le contrôle et surtout de recouvrer une profonde sérénité.


***

La séance débute dans son salon. Linaëlle est sereine et se sent en sécurité : « Il y a une personne à gauche, mais je ne vois pas ».

- Demandez-lui qui est-elle ? : Je ne sais pas.

- Je lui propose qu'elle lui prenne la main : elle ne peut pas.

- Quelle est votre intuition ? : Quelque chose la bloque. C’est moi qui bloque… parce que je ne maîtrise pas. Je ressens de la colère en moi.

- Etes-vous prête aujourd’hui ? : J’ai des choses à régler, je suis sur la bonne voie. Je ressens que ce qui bloque est la colère. La personne sur ma gauche attend. C’est une femme plus âgée que moi (…) Elle est à la tête d’un groupe. Habillée en vert, elle est bienveillante mais très ferme.

- Elle est présente pour vous protéger ? : Oui, je vais travailler pour reprendre ma place.

Intervention de Bruno afin de travailler sur cette colère présente – puis je demande si je dois laisser faire ou continuer d’intervenir. Je dois laisser faire.

Linaëlle : Amour et confiance. Cela travaille au niveau du 3ème œil. Une grosse fleur blanche, je ne sais pas pourquoi. C’est un symbole. Pour me montrer la beauté. Ça picote encore, c’est agréable. J’en ai plein les mains.

- Demandez-lui ce que vous pouvez en faire ? : C’est moi qui me soigne. Toute l’énergie c’est moi qui fais ça. L’énergie circule dans mon corps. Un point au niveau du plexus solaire. Ça travaille. Ça picote toujours au niveau du 3ème œil. Je ne suis pas toute seule. Le point est parti.


(Long moment de travail autonome).

Linaëlle : Je suis + apaisée. Comme un cerclage au niveau du front. Toujours cette main, comme une antenne. Je peux voir et entendre, mais je ne comprends pas.

- Est-ce nécessaire de comprendre ? : Je ne comprends pas le message. On m’apprend à ressentir et à me rappeler. Le secret des plantes. Je bois quelque chose, c’est chaud, une tisane. Au fond, il y a un homme, il est mort (pas de corps physique). Il ne me parle pas. Il s’est noyé.

- Avez-vous besoin de le secourir ? : Je ne le connais pas. Il est en colère, il ne sait pas comment partir. Il a déposé une montre à gousset. Il me montre qu’il a un fils et une femme. Il sait qu’il est mort, Il sait qu’il leur dit aurevoir, il est inquiet.

- Pouvez-vous le rassurer ? : Il est triste de les laisser, de laisser sa vie. Mais il accepte. Il y a une cheminée qu’il n’y avait pas tout à l’heure. La pièce était froide et austère et maintenant qu’il est prêt à partir, il y a une cheminée avec un feu. J’ai changé, c’est le même lieu, mais j’ai changé. J’ai grandi.

- Quoi donc ? : l’assurance ! Je suis accomplie.

Intervention Bruno sur l’assurance afin de l'ancrer.

Linaëlle : on me dit que je ne suis pas toute seule. Je suis accompagnée. Je travaillerai avec d’autres personnes. Maintenant je sens des points de pression au niveau de ma poitrine à droite, ce n’est pas douloureux. Ils y travaillent – on s’occupe de mes soins. La personne du début est revenue. Je la vois en noir et blanc, tout est en couleur sauf elle. Elle est satisfaite. Elle est assise, puis elle s’en va. Trop tôt pour le reste, bientôt. Elle me laisse, car c’est à moi de faire les choses. Je sais par encore quoi et comment les faire. La main qui brûle. Ça y est, je n’ai plus de picotement.


***

Linaëlle me dira qu’elle a ressenti beaucoup de sensations physiques durant la séance, et comme dans la plupart des séances la notion du temps lui a complètement échappé. Elle ne s’est pas rendue compte du temps passé (près d'1h30).



(*) Le prénom est modifié













15 vues0 commentaire
bottom of page