top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBruno Seccia

Séance 38 : Trouver la force et la douceur qui permet d’irriguer pleinement sa vie

Dernière mise à jour : 8 août 2023





Jenessa (*) s’interroge sur les raisons de son incarnation. Elle a du mal à donner son avis (« par protection ») et a du mal à se débarrasser d’une grande méfiance au niveau professionnel et relationnel.


***


En tout début de séance (très rapidement : moins de 2 minutes) : image d’un œil… qui se rapproche.

- Est-il amical ? : pas d’information [paupières qui bougent]

- Demandez-lui qu’il vous montre ce qu’il voit : 4 images : temple Aztèque, Tombe pharaon, Terrain de foot, île


On demande à aller dans l’un de ses endroits : choix du temple égyptien. Je suis dedans. Murs en terre cuite. Belle décoration. Tombeaux de pharaons fermés. Un escalier qui descend, j’ai peur [on rassure] : une torche se présente. Je descends, je rencontre un vieil homme – qui ne me fait et ne me veut pas de mal. Il me fait visiter le lieu.


- Quelle est son identité ? : il me dit « gardien modeste ». J’ai un peu de méfiance. [Bruno : je propose d’avoir confiance et de rester vigilante]. Je revois l’œil. C’est comme une visite guidée. Une lumière bleue – lieu sécurisé. Il y a des pierres, il y a de la sécurité. Des tombeaux verticaux sur les murs.


- Qu’as-tu besoin pour te confronter à cette méfiance ? : couleur bleu indigo.

- Je propose de souffler sur ce bleu : Un autre œil. Des statues en pierre (que j’ai déjà vues dans certaines méditations) Océan – mer bleue.

- Je propose de plonger dans cet océan (on y plonge profondément – en soi) : visuel « bleu », je me sens en sécurité. Dans mon élément

- Je propose d’aller plus profondément en soi et on pose la question : « qu’est-ce que je suis venu faire dans cette incarnation ? : à nouveau la lumière bleue qui monte au ciel avec une femme.

- Vous la connaissez ? : peut-être. Son visage se rapproche.

- Quel message souhaite-t-elle vous transmettre ? : elle me montre un livre ouvert, avec un bâton en or avec une pierre émeraude incrustée. Le texte n’est pas dans l’alphabet connu.

- On demande de pouvoir le lire : 3 mots : Libération, liberté, expression.

- On demande la permission de faire un soin : accordée (...) Lumière qui vient vers elle.


(…)


L’œil est présent à nouveau, très proche. Une femme avec des ailes dans un ciel bleu. Forte lumière dans les yeux. Un être bizarre a de l’énergie dans les mains et la tend aux autres pour les aider.

- Je demande si cette image est pour montrer ce qu’elle doit faire (accompagner, aider) : Oui, c’est un cercle vertueux. Je comprends maintenant que c’est le vieil homme (guide du temple). C’est lui que j’ai aidé et il peut désormais aider les autres. On s’est retrouvés. Il aide d’autres personnes. Cercle vertueux. Aider les gens dans l’injustice, les fragiles, afin qu’ils puissent ensuite à leur tour aider.

- Est-ce ta mission d’âme ? : oui c’est validé, je vois plusieurs anges. Je me rends compte que j’ai eu peur du vieil homme… Il est content de ma prise de conscience, il rigole.


Maintenant j’ai l’image d’enfants envoyés à la guerre. Image en noir & blanc. Tristesse, ils sont forcés. Ils n'ont rien demandé.

- Que voudraient-ils ? : « nous sortir de là ». Mais on ne peut pas.

- Je propose qu’elle les aide en les protégeant : fond bleu, les images en noir et blanc sont en couleur. L’enfant me fait un signe de main et me remercie.

[Bruno : c’est ton rôle d’accompagnante, de communication]


L’oeil revient en fin de séance.



***

Jenessa me dira être « émue (positivement). J’ai rencontré des gens bienveillants. Je ressens de la nostalgie. »


Retour le lendemain :

« Plusieurs changements aujourd’hui :

- j’ai dit aujourd’hui un avis que je n'oserai pas dire dans un temps normal à quelqu’un. Visiblement le chakra gorge se libère petit à petit...

- j’ai rencontré aujourd’hui une personne très malveillante et avec une aura noire autour de lui (j’étais obligée de la rencontrer pour des raisons administratives). Il me connaît, m’a trouvé bizarre aujourd’hui, et a insisté à plusieurs reprises si j’allais bien et si tout se passe bien.

- j’arrive à mettre des mots sur le sentiment de nostalgie que j’ai ressenti hier. C’est le même sentiment lorsque j’ai dû laisser mes parents pour venir seule en France, ou laisser mes amis en France pour aller seule à l’étranger (...) c’était le même sentiment de se dire je vais quitter les miens dans la sécurité et le confort pour aller me responsabiliser seule dans un monde inconnu.

Merci encore une fois pour l’expérience magique hier »

(*) Le prénom a été modifié


17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page