Rechercher
  • Bruno Seccia

Séance 34 : Accéder aux savoirs pour enseigner et transmettre

Dernière mise à jour : 18 sept.



Tout début de séance, présence d'un cheval grand et majestueux, avec regard très doux, qui court sous un arbre. Hélène (*) me dit que c'est son animal totem du moment.


- Où t'emmène-t-il ? : « Dans les feux, les animaux souffrent. On dirait la Camargue. Ils fuient le feu, courent dans l’eau…. Désormais on me montre la mer calme. Toute la vie sur terre devrait être comme cette mer calme. »

- Quel est ton rôle à jouer ? : « Je le fais déjà. Cette conscience collective animale, je l’ai déjà en moi, je vais l’amplifier. Je vais être un transmetteur. Il me remercie. Il me montre une maison où je vais pour faire des soins à des personnes âgées. Il y a un Monsieur qui a le syndrome de Diogène. Il a des chiens. Ils se taisent dès que je rentre dans la maison, ils ont compris que je sais communiquer. Mon canal est très ouvert. Je dois davantage me faire confiance, beaucoup plus. »


Hélène se trouve désormais sur une plage : « On me montre le ciel, les couleurs du ciel, le soleil. La sortie de l’âme du corps comme une bulle. Cette bulle sort la nuit, elle va là où elle doit aller.... dans une planète, dans le soleil. Elle va rencontrer d’autres âmes. Elles échangent sur leurs vies terrestres (...) elles se prodiguent des conseils. »

- Pourquoi te montre-t-on ces images ? : « Pour comprendre le fonctionnement de l’humain. Pour transmettre. Le rêve est important. J’enseigne, je transmets. »

- Es-tu prête ? : « Il y a encore des peurs. »


On est dans une vie antérieure : « Sur un bûcher. J’ai déjà vu cette image. On me la montre à nouveau. J’ai peur. Des gens crient, ça chauffe. C’est trop douloureux ! [ On dissocie – pour être observateur ] Ça devient plus (+) doux. Couleur jaune. Je n’ai plus de corps. Une bulle sans limite [ on a ancre le fait que ces peurs viennent d’une autre vie et ne la concerne pas / plus aujourd'hui ].

L'expérience se poursuit : « Comme un nuage qui s’en va, se détache, comme s’il tombait, ça se détache. [ Frisson, sensation de froid ]. Je suis l’atmosphère, la couleur, l’odeur, je suis le son, je suis le tout, c’est doux. C'est tout doux.

- A propos de l’enfermement que tu ressens parfois, est-ce possible de se connecter pleinement à cette liberté ? : « oui, c’est doux, plein et vide à la fois, très agréable. Sans aucune limite, avec des couleurs. On est le tout, je suis le tout. »


- Je propose de demander une guérison pour son talon gauche qui le fait souffrir depuis plusieurs mois : « Ok, guérison effectuée. On me montre une image. Je suis attachée avec une grosse chaise au fond de l’eau, comme une ancre. »

- Est-ce une vie antérieure ? : « Oui. On me montre une grosse statue de pierre, une ville engloutie dans la mer. J’étais attachée, c’est un ville qu’on a délibérément engloutie. Les Atlantes. On me montre une bâtisse, énorme en forme de pyramide. On peut discuter par télépathie. Il y a des cristaux. Il y a une discussion pour utiliser le cristal, je ne veux pas. Je sens mon pied, ils m’attachent avec un bracelet énergétique. Ça me fait mal, je me revoie à nouveau dans l’eau. Je suis attachée. C’a explosé. La ville a explosé. Je me noie, mais c’est pas oppressant car je sens mon âme qui sort. Ce n'est pas angoissant. Je suis à nouveau une bulle. On est joyeux. Je saute dans l’eau, on aime être libre, libéré, sans espace. Je traverse un tunnel blanc, transparent. Il y a un paysage d’aquarelle. Les couleurs vibrent d’énergie. On me montre les chakras, l’énergie qui circule à l’intérieur du corps (...) On me montre une plante, une rose : je sens l'odeur de la rose. Tout est lié, tout n’est qu’harmonie dans l’univers. Tout est lié : l’émotion, la vibration, l’odeur, le son… tout est lié. Etre seul n’est pas la compréhension de ce qu’être dans le monde (...) S’harmoniser soi-même permet d’harmoniser le tout (...) On me ramène à la mer, à la douceur, au calme de l’eau (...) On me montre la perfection de la fleur. Tout est parfait, l’univers est parfait. »

- Qu’est-ce que cela t’apporte ? : « accepter ce qui arrive à moi et aux autres, que c’est nécessaire et juste. Et juste le laisser arriver, le vivre et l’accepter. »

- Comment ? : « En se reliant à l’expérience de tout à l’heure. Se relier à son âme qui sait et qui est harmonie [ frisson dans tout le corps, une pression sur le chakra coronal ]

- Y'a-t-il un sujet non abordé dans cette séance ? : « non, il me faut intégrer. Intégrer la séance est primordiale pour la suite. On me montre un éléphant énorme. C’est le pilier. L’animal robuste. Comme les fondations d’une maison. Si on a pas les fondations, on ne peut pas bâtir. »

- Est-ce que tu as les fondations ? : « Il me manque un pilier, parce qu’il est nécessaire de continuer (on me montre la formation que je dois faire) et intégrer et digérer – faire des exercice. »

- Ton papa peut t’apporter ce pilier manquant ? : « Je suis devant une tâche blanche, je ne peux pas passer, c’est fermé. Je vois un texte en gros : C'est trop tôt. »

- Est-ce que tu penses qu’on a abordé tous les sujets pour aujourd’hui ? : « Oui. »


****

Juste après la séance Hélène me dira qu'elle se sentait merveilleusement bien et qu'elle a eu des sensations impressionnantes : « Ils m’ont faire sentir les vibrations des couleurs et du son à l’intérieur de moi »

(*) Le prénom a été modifié

85 vues0 commentaire