Rechercher
  • Bruno Seccia

Séance 31 : Expérimenter la liberté et la joie d’être dans la lumière

Dernière mise à jour : 18 sept.




Noémie (*) a une fausse croyance d’être dangereuse, alors que son entourage proche et lointain lui disent qu’elle est lumineuse, et la peur de se perdre sans pouvoir trouver son chemin. Elle sait qu’elle a juste « à être », c’est compris, mais pas intégré.

***

La séance débute sur une plage, son lieu ressource que Noémie connait bien. La mer est claire, verte et bleue et le sable blanc. C’est l’après-midi. Il y a un peu de vent avec une chaleur douce. L’impression d’être seule, des personnes mais au loin. Elle entend des voix sur sa droite.

- Demande-lui « M’entendez-vous ? » : « Je sens que c’est ma grand-mère. Je la vois avec un enfant, c’est moi » (Noémie pleure)

- Pourquoi m’as-tu rejoint ? : « Je sais que tu es triste. Que ça ne va pas. Je te sens impuissante face à tout ce que tu vis. Tu crois que c’est de l’injustice. Tu ne mérites pas ça. ». Une douleur à la tête survient – on l’apaise.

- Demande à l’enfant « comment-te-sens-tu ? » : « elle se cache derrière ma grand-mère. Elle a peur. »

- Demande à ta grand-mère comment enlever cette peur ? : pas de réponse.

Je propose de prendre l’enfant dans ses bras et de vous consacrer un temps d’échange : « Je demande pardon pour tout ce qui s’est passé dans sa vie d’adolescente et de femme. Dans mes bras, elle est un peu soulagée. Ma grand-mère m’explique : il faut que je me pardonne. Elle me parle de mon âme qui a fait des choix que je vis ici, et je m’en veux de ne pas y arriver. Je lui dis que j’ai fait de mon mieux. »

- Peut-elle t’éclairer ? : pas de réponse.

Je comprends que Noémie doit aller chercher elle-même ses réponses…

(…)

Autre lieu : « Sur le bord d’une falaise. Juste une envie de me laisser tomber. Juste la sensation de voler. »

- Si ça te semble possible et bénéfique, alors vas-y ! [je vérifie aussi de mon côté]. Noémie prend de l’élan et saute… : « C'est magnifique. Beaucoup d’émotions. Je me sens libre. Je hurle de joie (…) Maintenant je suis dans la noirceur »

- Qui êtes-vous ? : « Je lui appartiens. Ça me fait peur. Comme si dans mon corps, j’avais autant de lumière que noirceur. »

- Est-ce négatif d’avoir de la noirceur ? : « Comme si j’étais capable de faire du mal ou du bien. Je suis comme ça depuis que je suis née. C’est un potentiel »

- Comment puis-je décider d’aller vers la lumière ou la noirceur ? : « J’ai choisi la lumière»

Long échange avec cette noirceur (…)

- « J’ai fait mon choix : la lumière. Quelqu’un me protège. Ma lumière me fait mal aux yeux. C’est ma lumière qui les a fait partir. Elle me brûle les yeux… »

Retour sur la plage : « Je sens un bien-être. Il fallait que je passe par ce chemin, cette dualité (…) Je le remercie et ressens beaucoup d’amour. Il me dit « on t’aime ». Je lui demande la force et du courage. Il est parti »


****

Juste après la séance Noémie me dira : « J'ai ressenti une joie au fond de moi. Comme si on m’avait délesté de quelque chose. »


(*) Le prénom a été modifié

63 vues0 commentaire