Rechercher
  • Bruno Seccia

Séance 16 : Fais tomber ces barrières qui t’appartiennent ! Lâche-toi et vis ta vie !

Dernière mise à jour : 26 oct.







Virginie (*) s’interroge sur une reconversion d’activité professionnelle. A l’adolescence elle a pratiqué durant quelques années l’écriture automatique pour entrer en contact avec les esprits. Aujourd’hui, son intuition et sa clair-conscience se confirment et elle développe la communication animal. Elle se sent protégée (on l'a averti de plusieurs accidents) et a besoin d’avoir plus d’informations sur son parcours spirituel.

***

La séance commence assez rapidement dans un lieu connu par Virginie : une forêt où elle se connecte aux animaux. Journée, soleil. Un faucon est présent (depuis le début) : noir et blanc noisette. Je propose de lui parler : « non, il est juste présent ».

Il y a un chemin vers une rivière. Virginie le prend. Odeur de « terre mouillée », quelque chose de sombre.


- Pourquoi es-tu là (à l’odeur) ? : « je n’ai pas une bonne sensation » - Angoissée

- Qui ? : le mal, derrière le vide

- Depuis longtemps ? : Oui

- Quelle est la raison de sa présence ? : pour me prévenir de quelque chose

- Est-ce que tu peux t’en libérer ? : oui.

On demande un soin qui est effectué : « C’est devenu tout lumineux. Gros poids, puis il est parti »


Il y a une maison que je connais au bout du chemin. En pierre, abandonnée, avec un jardin et un balcon. Je suis à l’intérieur, il y a 2 portes en bois. Une grande pièce.

- Pourquoi es-tu ici ? : J’ai déjà habité cette maison


Séquence de cette vie : J’ai un enfant de 2 ans (garçon). Dans mes bras. Je l’aime et le protège. Son père est mort, il est parti pour faire la guerre. Inquiétude : je ne sais pas ce qui m’attends

- Angoissée ? Oui. J’ai un enfant à protéger. Je ne sais pas comment me protéger [pleurs]


Autre séquence de cette vie : mon fils est jeune adulte. Je suis avec lui. Il va partir à la guerre.

- Comment te sens tu ? : Mal. Il me dit qu’il va revenir


Nouvelle séquence : je suis une vieille personne. Seule. Je me sens bien.

- Dans cette maison ? : Non, je ne sais pas où. Mon fils est toujours là. On a une belle relation. J’ai eu une belle vie. Aussi un peu grâce à lui.

- Je propose d’aller au dernier jour de cette vie : j’y suis.

- Vois-tu de la lumière ? : oui. Virginie la laisse partir dans la lumière. Il y a 2 personnes avec moi dans la lumière. Très très forte présence.

- Qui ? : Figures paternelles. Ils me protègent [rire] il me protège mais « bouge ton cul »

- Que pourrais-tu faire ? : Me libérer de ces blocages, les barrières c’est moi qui les mets. Fais tomber ces barrières !

- Comment ? : pas d’info.


Présence : 1 homme et une femme (au-dessus de ma maison, dans la pièce abandonnée) Elle est là depuis longtemps. Présence bienveillante (elle lui transmet son prénom). Message : « vis ta vie. Lâche-toi ! Vis ta vie. »

- Comment gérer les angoisses ? : Tu as déjà commencé à le faire. Me connecter à la terre, aux éléments, faire de la méditation. Arrête de donner de l’importance aux choses qui ne le sont pas.


Je propose un échange autonome et une communication avec la conscience supérieure pour aller plus loin dans la compréhension des informations transmises durant cette séance.

***

Virginie me dira qu’elle a eu l’impression d’être passée à la moulinette, d’avoir « soldé des dossiers ». La 2ème porte lui permettait d’accéder à la connexion avec les morts, mais elle n’était pas encore prête.


(*) Le prénom est modifié



11 vues0 commentaire